Chaque minute, l’équivalent d’un camion poubelle de plastique se déverse dans les océans. L’APEG se mobilise face à ce fléau que sont les déchets, et soutient la règle des 5R :

Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler et Rendre à la terre.

Le meilleur déchet, c’est celui qui n’existe pas !

Béa Johnson

La gestion des déchets sur notre territoire est la compétence de la communauté de communes Enclave des Papes & Pays de Grignan.

Notre taxe Ordures ménagères couvre notamment :

  • la collecte (soit en porte à porte ou depuis les points d’apport volontaires selon votre commune) et le traitement des ordures ménagères résiduelles,
  • la collecte et le tri sélectif du verre, des papiers et des emballages, le fonctionnement et la gestion des trois déchèteries (Grignan, Valaurie et Valréas),
  • les frais de gestion du service de gestion des déchets de la CCEPPG,
  • les frais de fonctionnement du SYPP (Syndicat des Portes de Provence), chargé du traitement des déchets.

L’APEG vous accompagne dans la maitrise de vos déchets. Nous pouvons et nous devons agir ensemble et individuellement pour réduire le gaspillage des ressources et limiter au maximum la quantité de déchets générés.

Chaque année, l’ensemble des ménages français produit 18 millions de tonnes de déchets organiques ce qui représente 1/3 de nos poubelles.

Actuellement, seul 30% des biodéchets sont triés par les particuliers (25% en compostage domestique et 5% en collecte séparée). Les 70% restants sont enfouis ou incinérés, ce qui a un impact direct sur l’environnement :

  • Pollution des sols et de l’eau : les biodéchets enfouis dans les décharges se décomposent au contact d’autres types de déchets et libèrent un jus appelé « lixiviat » qui peut contenir des substances polluantes et toxiques issues de la macération avec des métaux ou autres déchets.
  • Emission de gaz à effet de serre : les biodéchets enfouis et tassés en décharge vont aussi fermenter dans un milieu sans oxygène et libérer du méthane dans l’atmosphère, ce qui participe à son réchauffement (25 fois supérieur à celui du CO2).
  • Gaspillage énergétique : les biodéchets contiennent 60 à 90% d’eau. Leur incinération consomme de l’énergie, engendre des émissions de CO2 dans l’atmosphère et favorise la formation de dioxines lors de la combustion.

La loi du 10 février 2020, relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, prévoit de généraliser le tri à la source des biodéchets au 31 décembre 2023. Une échéance que les collectivités et les particuliers doivent préparer dès à présent.

Sans attendre cette échéance, nous pouvons agir et valoriser localement tout ou partie de nos biodéchets grâce au compostage individuel et collectif. Cette solution efficace et ludique est particulièrement adaptée à la configuration rurale de nos communes et de notre habitat.

3 bonnes raisons pour que chacun d’entre nous composte dès maintenant

sprite plastic bottle on table

Diminution importante du volume de nos poubelles

Le tri des biodéchets permet de réduire le coût de traitement de nos ordures et de contribuer à une baisse des taxes d’enlèvement de nos ordures ménagères.

Amélioration de la santé de nos sols

Les solutions de compostage permettent de produire à partir des biodéchets du compost, engrais naturel qui permettra d’enrichir nos sols en nutriments et favorisera leur rétention d’eau.

Captation du carbone grâce au compostage

L’ajout de compost sur nos sols permet d’accroitre la quantité de carbone stockée par les plantes et de compenser une partie des émissions de gaz à effet de serre liées à notre activité locale.